Projets en cours, AFRIQUE

Ils ont tous des caractéristiques communes :

  • ce sont des projets d’initiative locale, validé par les bénéficiaires, appuyés par un partenaire local reconnu, et soutenu par les autorités du pays
  • la viabilité économique est au rendez-vous : au terme des 3 ou 4 premières années, les entrepreneurs soutenus sont autonomes financièrement ; les projets Entrepreneurs For Life sont pérennes
  • ils sont réplicables, dans le cadre de « micro-franchise » : le but est de créer à terme de larges réseaux d’entrepreneurs individuels

Lavandières, Côte d’Ivoire :

Il s’agit de développer et accompagner un réseau de femmes lavandières à Abidjan.

Les femmes lavandières d’Abidjan, appelées aussi les Fanicos, viennent des populations les plus pauvres des bidonvilles d’Abidjan. Elles récupèrent le linge chez les particuliers et vont le laver là où elles le peuvent (rivières, puits, points d’eau, à leur domicile, ou au domicile des clients). Elles travaillent dans des conditions déplorables, sans matériel adapté, dans des zones parfois risquées et sont souvent accompagnées de leurs enfants en bas-âge.

Le but : améliorer la condition de vie de femmes qui sont parmi les plus pauvres, en les professionnalisant, les sécurisant, et en développement leurs capacités entrepreneuriales.

Cela passe par la création d’un centre-buanderie, qui fédèrera 40 lavandières, et leur apportera des conditions de travail décentes, des procédure, de la formation, etc.

Une enquête socio-économique de terrain a été réalisée par Entrepreneurs for Life en été 2017. Elle confirme les besoins des femmes, la demande pour ce type de centre, et également l’intérêt des clients. Le projet est prêt à démarrer.

Kiosque solaire, Togo :

Ce deuxième programme prévoit le lancement d’un projet expérimental de kiosque solaire dans la région de Kovié, à 35 km de Lomé. Un entrepreneur local distribuera des lampes à batteries, et fournira aux clients des services de recharge des lampes des téléphones portables.

L’objectif du projet est d’apporter l’accès à la lumière en zones rurales en proposant une solution moins chère et moins dangereuse (risques d’incendies) que les lampes à pétrole actuellement utilisées.

Kiosque à eau, Togo :

Le troisième projet enfin, également dans le village de Kovié, prévoit la création d’un kiosque à eau relié au château d’eau de la communauté. Le but est d’installer un système de filtration d’eau qui permettra de purifier l’eau pompée dans la commune. L’eau pure sera ensuite revendue et distribuée sous forme de bidons de 10 litres aux habitants

Ces deux derniers projets aux Togo vont être évalués par une étude de terrain planifiée en novembre 2017.